Déployé depuis 2019 en Normandie, le dispositif Territoires engagés pour la nature a pour vocation de contribuer à enrayer le déclin de la biodiversité constaté un peu partout, en initiant des dynamiques territoriales en faveur de la nature.
L’année dernière, 18 premières collectivités normandes ont été lauréates du dispositif.

Cette année, ce sont 11 nouvelles communes et intercommunalités qui ont obtenu la reconnaissance de Territoire engagé pour la nature, sur la base d’un plan d’actions qu’elles se sont engagées à mettre en œuvre sous 3 ans.
Lauréats 2020
Évreux Portes de Normandie (27)
Cingal-Suisse Normande (14)
Grand-Quevilly (76)
Mondeville (14)
Colombelles (14)
Domfront-en-Poiraie (61)
Pont-de-l'Arche (27)
Remilly-lès-Marais (50)
Saint-Aubin-sur-Mer (14)
Saint-Jouin-Bruneval (76)
Trévières (14)


Les plans d’actions s’articulent autour de quatre grands axes : 
- des actions de connaissance afin de mieux connaître l’état de la biodiversité du territoire et identifier les enjeux liés à sa préservation
- l’intégration des enjeux de préservation de la biodiversité dans les documents d’urbanisme et dans la façon d’aménager son territoire
- les actions de gestion, restauration de la biodiversité
- la mobilisation de l’ensemble des acteurs du territoire dans les projets portés par la collectivité
L’ensemble doit définir une stratégie cohérente et transversale d’intégration de la biodiversité dans les politiques de la collectivité.

L’attribution de la reconnaissance Territoire engagé pour la nature permet à une collectivité d’être accompagnée par l’ANBDD dans le suivi et la mise en œuvre de ses projets. Des temps dédiés aux lauréats TEN, tels que des formations, des visites de terrains (DDTour) sont également programmés afin de favoriser leur montée en compétence. Des temps de valorisation des collectivités lauréates sont également prévus lors d’évènements phares.

tampons_ten_0920.png
 

“Initiative alimentaire de Trévières”

20191003-PNA2019.png

Aller de la graine à l’assiette, retrouver les liens entre les producteurs de nourriture et les habitants, voilà le projet que la commune de Trévières souhaite initier pour accompagner le Projet Alimentaire Territorial du Bessin.

Qui ne se plante pas ne pousse pas ? Une façon de dire que la démarche est innovante et ambitieuse.


En effet, Mireille Dufour et l’ensemble de son équipe municipale veulent associer les citoyens, dès le début, à cette initiative vers plus de circuits courts pour une meilleure autonomie alimentaire avec la création d’une assemblée citoyenne.

12 habitants seront tirés au sort pour accompagner le diagnostic alimentaire dès le mois de mars 2021. Cette assemblée citoyenne permettra de développer de nouvelles connaissances sur les pratiques agricoles et de créer de nouveaux liens grâce à des rencontres au sein des fermes de producteurs.


C’est également une démarche concertée avec les élus du territoire, Arnaud Tanquerel, président de Bessin Urbanisme et Patrick Thomines, président d’Isigny Omaha Intercom et conseiller départemental du Calvados. En effet, Bessin Urbanisme lance son Projet Alimentaire Territorial en 2021, et cette initiative vers plus d’autonomie alimentaire à Trévières viendra nourrir, à juste titre, les pistes de réflexions des 123 communes de ce territoire.


Avec le soutien des partenaires, et particulièrement la Direction Régionale de l’Alimentation Agriculture et Forêt (DRAAF) et le Département du Calvados, plusieurs rendez-vous de travail sont pris pour engager dès maintenant ce projet qui conduira la commune de Trévières, ses habitants et les producteurs, vers des actions communes pour plus de nourriture de proximité et de meilleure qualité.

Un questionnaire est en ligne jusqu'au 14 avril pour recueillir votre témoignage : questionnaire